Arpe

Les élus s'engagent : plus de 130 élus signataires de la déclaration en faveur de la gestion intégrée

Depuis la conférence organisée le 1er février 2018, 132 élus de la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur ont signé la Déclaration en faveur de la gestion intégrée de l'eau et des milieux aquatiques par bassin versant. (voir la liste des élus signataires)

Les élus qui le souhaitent peuvent signer à leur tour la déclaration : 

- dans sa version en ligne 

- ou la version papier à compléter et à nous la transmettre par mail (s.pellissier@arpe-arb.org n.metsu@arpe-arb.org).

 

GEMAPI "Ouvézienne"

Article modifié le 06/09/2019

La GEMAPI organisée sur le bassin versant de l'Ouvèze provençale : un nouvel élan pour la gestion intégrée des milieux aquatiques et des inondations.
L'arrêté interpréfectoral des Préfets de la Drôme et de Vaucluse du 24 juillet 2019 sur la modification des statuts du Syndicat vient clôturer une longue période de travail et de dialogue portant sur la nouvelle organisation à mettre en place pour exercer la compétence GEMAPI.


 


 

Tout a commencé en 2014 avec la programmation d'une action au contrat de rivière qui avait défini un cadre de travail pour préparer la prise de compétence GEMAPI. La constitution d'un groupement de commande avec les syndicats voisins du Lez, de la Meyne, de l'Aygues, du Sud Ouest Mont Ventoux et des Sorgues a suivi pour élaborer ensemble un Schéma d'Organisation et de mutualisation des Compétences Locales de l'Eau (SOCLE) homogène des communautés concernées qui sont pour la plupart membres de plusieurs syndicats. Ce SOCLE, validé en mai 2017, a été le fil d'ariane de la révision statutaire du Syndicat qui a suivi.

C'est par un travail soutenu et constructif entre tous les membres du Syndicat, élus comme techniciens, que ces nouveaux statuts ont abouti et constituent ainsi un nouveau cadre à la gestion intégrée des milieux aquatiques et des inondations.

Ces nouveaux statuts sont aussi un cadre renforcé et clarifié de relations entre les membres du Syndicat qui les ont adoptés à l'unanimité et qui ont tous confirmé leur volonté de continuer ensemble l'exercice de cette compétence par transfert.

Ces statuts établissent une nouvelle gouvernance et une nouvelle répartition des charges entre membres pour tenir compte au mieux des nouvelles missions de gestion des systèmes d'endiguement et de leurs surcoûts très élevés ainsi que des spécificités et capacités de chaque membre. Ils posent donc les bases d'une nouvelle mutualisation.

Ces statuts confirment l'exercice des deux missions complémentaires (alinéas 11 et 12 de l'article L211-7 du code de l'environnement) de concertation et d'animation, de mise en place et d'exploitation de dispositifs de surveillance de la ressource en eau et des milieux aquatiques.

Il est important de souligner d'une part, l'investissement conséquent et assidu des élus, présidents des communautés, vice-présidents à la GEMAPI, président et délégués syndicaux du SMOP ainsi que des équipes techniques de chacun ; d'autre part, l'implication et le soutien des services de la DDT de Vaucluse. Ce dynamisme et cette démarche collective ont complètement trouvé un soutien et un relais au sein du groupe rivière 84 animé par son éloquent chef d'orchestre, Gilles Brière, du Département de Vaucluse.

Voir le texte