Arpe

ASSAINISSEMENT : Station d'épuration, suppression de la règle des 100 mètres et mise à jour de certaines normes

Un arreté  interministeriel paru au journal officiel du 23 septembre 2017 modifie certaines normes et supprime la distance minimale de 100 mètres des habitations et des bâtiments recevant du public pour l'implantation des stations d'épuration et les grosses installations de SPANC (Service Public d'Assainissement Non Collectif).

Stratégie Locale de Gestion des Risques d'Inondations (SLGRI) Affluents rive gauche du Rhône: consultation des Parties Prenantes

Consultation de septembre à novembre 2016, projet de SLGRI Affluents rive gauche du Rhône, DDT 84, CD 84

Les services de l’état et le conseil départemental du Vaucluse ont co-animé l’élaboration d’une stratégie de gestion du risque inondation à l’échelle bassins versants des affluents rive gauche du Rhône. Les actions de la stratégie sont principalement issues des différents documents de gestion des cours d’eau en cours, c’est ­à ­dire les PAPI et les contrats de rivière dont l’échéance n’est pas encore arrivée à terme. Ce document est soumis à la consultation des parties prenantes et du public.

Baromètre de l’opinion 2013

Article modifié le 06/12/2013

Les agences de l’eau, l’ONEMA et le ministère de l’écologie et du développement durable publient les résultats du 2ème baromètre de l’opinion : "Préserver les ressources en eau et les milieux aquatiques : qu’en pensent les Français ?"


http://www.lesagencesdeleau.fr/wp-content/uploads/2013/11/Baro2013-W.pdf

3500 personnes ont répondu à une vingtaine de questions. Les résultats montrent que la qualité de l’eau potable est la première préoccupation environnementale, pour 48 % des sondés, devant la qualité de l’air (43 %) et le changement climatique (41 %).

52 % des personnes estiment qu’il est important de réduire la pollution des cours d’eau et 48 % de préserver les milieux aquatiques.

57 % ont le sentiment que la qualité de l’eau des rivières s’est dégradée en 10 ans.

73 % sont satisfait de la manière dont est gérée la ressource en eau dans les régions, et 60 % font confiance aux collectivités locales.