Arpe

Les élus s'engagent : plus de 130 élus signataires de la déclaration en faveur de la gestion intégrée

Depuis la conférence organisée le 1er février 2018, 132 élus de la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur ont signé la Déclaration en faveur de la gestion intégrée de l'eau et des milieux aquatiques par bassin versant. (voir la liste des élus signataires)

Les élus qui le souhaitent peuvent signer à leur tour la déclaration : 

- dans sa version en ligne 

- ou la version papier à compléter et à nous la transmettre par mail (c.poulin@arpe-paca.org n.metsu@arpe-paca.org).

 

14-16/11/2018 : Colloque "De la prévision des crues à la gestion de crise" - Avignon - SHF

Article modifié le 29/11/2018

La Société Hydrotechnique de France (SHF)  propose un échange autour du thème de la prévision des crues et de son utilisation en temps réel, en organisant ce colloque du 14 au 16 novembre 2018 à AVIGNON.


Deux grands thèmes structureront ce colloque qui se tiendra sur 2 jours, avec en option une troisième journée consacrée à une visite de terrain :


1/ Avancées scientifiques et opérationnelles sur la prévision des crues et des inondations
2/ De la préparation à la gestion de crise



 

Inscriptions, programme et renseignements sur le site : http://www.shf-hydro.org

Le dernier colloque de la Société Hydrotechnique de France (SHF) sur la prévision des inondations a été organisé il y a près de dix ans, les 18-19 novembre 2008 à Lyon. Intitulé " Prévisions hydrométéorologiques ", il avait pour objectif général de favoriser le dialogue entre hydrologues et météorologues, avec un état des lieux sur les outils opérationnels de prévision en France et à l'étranger, et des communications sur les développements en cours sur la prévision hydrométéorologique.

Depuis 2008, d'importants progrès ont été réalisés dans la qualité des prévisions hydrométéorologiques et des réformes ont été faites sur la diffusion des informations. À ce titre, il est intéressant de refaire un état des lieux sur cet aspect. De plus, les retours d'expérience réalisés à l'occasion des inondations marquantes en France depuis 2008 ont montré que, si des progrès sont encore nécessaires sur la qualité technique des prévisions hydrométéorologiques, il est indispensable d'aborder la question de l'ensemble de la chaîne d'alerte et de gestion, tout en prenant en compte les usages qui en sont faits par les habitants ou les autorités. Ces progrès concernent donc les services météorologiques et hydrologiques, mais aussi les services de l'État en charge de la sécurité civile, les élus chargés de la sécurité de leurs administrés, les différents acteurs en charge de réseaux (électricité, eau, téléphone, transport…), et in fine la population exposée et les acteurs économiques potentiellement impactés (entreprises, commerces, agriculteurs…).