Arpe
Promouvoir ensemble une gestion durable et intégrée des milieux aquatiques en Provence Alpes Côte d’Azur

ASSAINISSEMENT : Station d'épuration, suppression de la règle des 100 mètres et mise à jour de certaines normes

Un arreté  interministeriel paru au journal officiel du 23 septembre 2017 modifie certaines normes et supprime la distance minimale de 100 mètres des habitations et des bâtiments recevant du public pour l'implantation des stations d'épuration et les grosses installations de SPANC (Service Public d'Assainissement Non Collectif).

Stratégie Locale de Gestion des Risques d'Inondations (SLGRI) Affluents rive gauche du Rhône: consultation des Parties Prenantes

Consultation de septembre à novembre 2016, projet de SLGRI Affluents rive gauche du Rhône, DDT 84, CD 84

Les services de l’état et le conseil départemental du Vaucluse ont co-animé l’élaboration d’une stratégie de gestion du risque inondation à l’échelle bassins versants des affluents rive gauche du Rhône. Les actions de la stratégie sont principalement issues des différents documents de gestion des cours d’eau en cours, c’est ­à ­dire les PAPI et les contrats de rivière dont l’échéance n’est pas encore arrivée à terme. Ce document est soumis à la consultation des parties prenantes et du public.

Lancement d'un réseau européen sur la connaissance et la gestion des ripisylves

Article modifié le 15/11/2017

La végétation riveraine des cours d’eau est un élément important des hydrosystèmes par les multiples rôles socioécologiques qu’elle joue. La reconnaissance de ces rôles se traduit par une littérature scientifique importante et diversifiée. De même, les ripisylves font l’objet de nombreuses pratiques de gestion : entretien, restauration active ou passive, abandon, etc. Cependant, ce corpus de savoirs scientifiques et opérationnels reste très dispersé entre disciplines, zones géographiques et acteurs.


Afin de favoriser la diffusion de ces savoirs, un réseau européen vient d’être initié dans le cadre du programme européen COST. 

Ce programme vise à établir une base de référence sur l'état de nos connaissances sur la végétation riveraine, à coordonner les efforts de recherche, à contribuer à la diffusion des connaissances entre scientifiques et praticiens.

Ce projet rassemble pour l’instant plus de 50 participants travaillant dans plus de 30 pays. Le projet va durer 4 ans et il est porté par Simon Dufour (LETG-Rennes, Université Rennes 2).

 

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de l'Université de Rennes.