Arpe

Des travaux en cours sur la Bléone pour restaurer la continuité écologique et protéger la ville de Digne des inondations !

Article modifié le 01/10/2021

Le Syndicat Mixte Asse et Bléone s'est engagé dans un vaste programme d'arasement des 4 seuils transversaux réalisés il y a plusieurs années pour stopper le creusement du lit de la Bléone mais qui représentent maintenant des points noirs sur le cours d'eau. Ces importants travaux, qui impliquent aussi le confortement des digues et de certains ouvrages d'art en place, vont permettre à la fois une protection de la ville de Digne-les-Bains au regard d'une crue centennale et un rétablissement des continuités écologiques en tendant vers le profil en long cible du lit de la rivière. Cette réalisation permettra par ailleurs de réactiver la recharge sédimentaire de la basse Bléone et de la Durance. Pour cela, les 2 premiers seuils sont abaissés d'1m environ et les 2 autres supprimés.

Ces travaux, réalisés dans le cadre du Contrat de rivière Bléone et affluents, ont démarré en 2017 (abaissement du seuil du Grand Pont) et se poursuivront jusqu’en 2022. Cette année 2021 les travaux portent sur le seuil du Pont Beau de Rochas et celui des Chemins de Fer de Provence.

Afin de viser une organisation optimale de l’ensemble de ce programme, le Syndicat Mixte Asse Bléone a conventionné avec Provence Alpes Agglomération (PAA), le service des Chemins de Fer de Provence de la Région Sud et la Direction Interdépartementale des Routes (DIR) Méditerranée pour être maitre d’ouvrage des différentes opérations.

L’Agence de l’Eau finance les deux chantiers. L’arasement du seuil du pont des Chemins de Fer de Provence est également cofinancé par l’Union européenne avec le Fonds Européen de Développement Régional.

Les budgets sont de près de 4 millions TTC pour le seuil des CFP et 700 000 € HT pour le seuil du pont Beau de Rochas.

Zoom sur l’élimination du seuil du pont des Chemin de fer de Provence

L’arasement complet de ce seuil implique le confortement des piles du pont sur lequel passe le « train des pignes » mais aussi la réfection des pieds des digues et protections de berge se trouvant sur les deux rives, dont l’une protège la RN, ainsi que la reconfiguration d’une prise d’eau agricole (le canal de Gaubert).

Ces travaux, démarrés en juillet 2020 vont se poursuivre jusqu’à l’automne 2022.

 

 

Les travaux de confortement des digues situées en rive gauche de la Bléone ont démarré en fin d’année 2020 et se sont poursuivis en 2021 (digue du plan d’eau des Férréols puis digue des Férréols)

 

 

 

 

 

La modification du profil du lit a nécessité la reconfiguration de la prise d’eau du canal de Gaubert.

 

 

 

 

 

 

Le confortement des fondations des deux piles du pont de chemin de fer exige une technicité bien maitrisée : décaissement sur environ 1 m, implantation d'une première rangée de tirants et injection de béton, puis mise en place d’une deuxième rangée de tirants, ferraillage et projection béton sur le pourtour.

 

 

 

Pour en savoir plus : voir pages dédiées sur le site internet du syndicat :