Arpe

Coupes rases des ripisylves en Vaucluse : un nouvel arrêté pour les limiter !

Article modifié le 15/07/2021

Face à la pénurie d'outils règlementaires adéquats pour protéger les ripisylves des coupes rases régulièrement observées sur certains bassins versants du département le préfet de Vaucluse a pris, le 15 décembre dernier, un arrêté en vue de réduire la surface boisée pouvant être coupée sur les rives d'un cours d'eau sans demande d'autorisation.


Voir l'arrêté

Ainsi, depuis fin 2020, dans les ripisylves, définies comme des bois et forêts situés à moins de 50 m d'un cours d'eau (la carte des cours d'eau est jointe à l'arrêté), les coupes de bois d'un seul tenant, d'une surface supérieure ou égale à 0,5 hectare ou qui représentent plus de 100 m de linéaire, enlevant plus de la moitié du volume des arbres de futaie, doivent obligatoirement faire l'objet d'une demande d‘autorisation.

Si cet arrêté semble avoir stoppé les coupes rases, régulièrement observées ces dernières années, sur la rive gauche du bassin versant du Lez (côté Vaucluse) ces dernières ont malheureusement repris de plus belle en rive droite (côté Drôme) sur laquelle ce type d'arrêté n'est pas encore en vigueur. Il ressort donc comme primordial, sur les bassins versants traversant ou bordant plusieurs départements, qu'un travail collaboratif soit réalisé sur les différents territoires concernés afin que les préfets s'accordent sur la prise concomitante d'un tel arrêté. La démarche semble d'ailleurs avancée au niveau des services d'état de la Drôme en parallèle de la procédure en cours d'élaboration d'un arrêté inter-préfectoral de Protection des Habitats Naturels visant le même objectif sur le Lez.