Arpe

ASSAINISSEMENT : Station d'épuration, suppression de la règle des 100 mètres et mise à jour de certaines normes

Un arreté  interministeriel paru au journal officiel du 23 septembre 2017 modifie certaines normes et supprime la distance minimale de 100 mètres des habitations et des bâtiments recevant du public pour l'implantation des stations d'épuration et les grosses installations de SPANC (Service Public d'Assainissement Non Collectif).

PARTICIPEZ à l'enquête sur les "services écosystémiques" en milieu aquatique - Programme Espace-Alpin HyMoCARES

Depuis la fin de l’année 2016, le Département des Hautes-Alpes s’est engagé avec 12 partenaires de 6 pays différents dans un programme européen Espace Alpin dénommé HyMoCARES (HydroMorphological assessment and management at basin scale for the Conservation of Alpine Rivers and related Ecosystem Services) dont l’objectif est de mettre en évidence les liens de dépendance qui existent entre les  bénéfices que les humains obtiennent des écosystèmes (on parle alors de services écosystémiques) et les actions de restauration du milieu naturel.

 

Dans le cadre de ce programme, une enquête est actuellement en ligne qui permettra d’évaluer votre connaissances et vos besoins sur les lien entre le milieu naturel et les société humaines.

Stratégie Locale de Gestion des Risques d'Inondations (SLGRI) Affluents rive gauche du Rhône: consultation des Parties Prenantes

Consultation de septembre à novembre 2016, projet de SLGRI Affluents rive gauche du Rhône, DDT 84, CD 84

Les services de l’état et le conseil départemental du Vaucluse ont co-animé l’élaboration d’une stratégie de gestion du risque inondation à l’échelle bassins versants des affluents rive gauche du Rhône. Les actions de la stratégie sont principalement issues des différents documents de gestion des cours d’eau en cours, c’est ­à ­dire les PAPI et les contrats de rivière dont l’échéance n’est pas encore arrivée à terme. Ce document est soumis à la consultation des parties prenantes et du public.

Aménagement : les risques littoraux comme moteur des projets

Article modifié le 18/07/2018

Partant du constat que les villes méditerranéennes sont en pleine recomposition mais que ces requalifications tiennent peu compte des risques littoraux et de leur intensification liée au changement climatique, un projet a été engagé et présenté dans le cadre du diplôme de Paysagiste DPLG de Ken Novellas à l'École Nationale Supérieure de Paysage de Marseille-Versailles.


 

La submersion marine, la surcote liée au changement climatique et les inondations liées aux orages et à l'imperméabilisation des villes, apparaissent comme les défis de demain.

L'objectif du projet a ainsi été de démontrer ce potentiel qu'offre la montée du niveau de la mer aux territoires pour qu'ils apparaissent ainsi plus à même de répondre aux enjeux du changement climatique. Le maître mot a donc été l'adaptabilité, afin de concevoir de nouvelles manières d'aménager et de vivre les territoires littoraux en Méditerranée, et dans le cas de ce projet, la façade lagunaire de Sète.

Accéder aux informations complémentaires sur le site du pôle relais lagunes.