Arpe

Les élus s'engagent : plus de 120 élus signataires de la déclaration en faveur de la gestion intégrée

Depuis la conférence organisée le 1er février 2018, 128 élus de la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur ont signé la Déclaration en faveur de la gestion intégrée de l'eau et des milieux aquatiques par bassin versant. (voir la liste des élus signataires)

Les élus qui le souhaitent peuvent signer à leur tour la déclaration : 

- dans sa version en ligne 

- ou la version papier à compléter et à nous la transmettre par mail (c.poulin@arpe-paca.org n.metsu@arpe-paca.org).

 

AERMC : Adoption du Programme 2019-2024 par le Comité de bassin

Le comité de bassin Rhône-Méditerranée, réuni le 21 septembre à Lyon sous la présidence de Martial Saddier, Député de Haute-Savoie, a adopté le 11ème programme 2019-2024 de l'agence de l'eau.

Ce vote positif est le résultat de plusieurs mois de concertation avec les usagers de l'eau mais aussi d'une mobilisation collective afin de conserver des capacités de financements à la hauteur des enjeux de l'eau dans un contexte où les redevances des agences de l'eau sont revues à la baisse en application des dispositions de la loi de finances 2018.

L'axe fort de ce programme est l'adaptation des territoires au changement climatique.

Voir le communiqué de presse

Région Sud : Présentation du SRADDET par le Président Renaud Muselier + zoom sur l'eau dans le SRADDET

Le président de la Région Sud, Renaud Muselier, a présenté le Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (Sraddet), lundi 1er octobre, en présence du préfet de région, Pierre Dartout, et des élus de l'ensemble du territoire. 

Les enjeux de gestion de l'eau et des milieux aquatiques ont été pris en compte à travers la contribution de l'Agora au SRADDET (plus de détails sur le site du RRGMA) 

Aménagement : les risques littoraux comme moteur des projets

Article modifié le 18/07/2018

Partant du constat que les villes méditerranéennes sont en pleine recomposition mais que ces requalifications tiennent peu compte des risques littoraux et de leur intensification liée au changement climatique, un projet a été engagé et présenté dans le cadre du diplôme de Paysagiste DPLG de Ken Novellas à l'École Nationale Supérieure de Paysage de Marseille-Versailles.


 

La submersion marine, la surcote liée au changement climatique et les inondations liées aux orages et à l'imperméabilisation des villes, apparaissent comme les défis de demain.

L'objectif du projet a ainsi été de démontrer ce potentiel qu'offre la montée du niveau de la mer aux territoires pour qu'ils apparaissent ainsi plus à même de répondre aux enjeux du changement climatique. Le maître mot a donc été l'adaptabilité, afin de concevoir de nouvelles manières d'aménager et de vivre les territoires littoraux en Méditerranée, et dans le cas de ce projet, la façade lagunaire de Sète.

Accéder aux informations complémentaires sur le site du pôle relais lagunes.